Comprendre les Femmes: Savoir lire entre les lignes








La plupart des hommes ont un esprit moins nuancé que celui des femmes (j'entend déjà les hurlements de la foule d'hommes scandalisés) c’est très souvent, soit Noir soit Blanc. Il y’a peu de place pour « l’à peu près » et c’est aussi pour ça que les hommes ont plus de mal à pardonner que les femmes, qui sont de nature plus tolérante et donc plus prédisposée au pardon.

Les hommes sont beaucoup plus cartésiens, logiques, et s’ils ne trouvent pas de solution c’est qu’il n’y a, vraisemblablement, pas de problème. Là ou un homme ne verra que du rose, une femme y verra du fuchsia, du magenta ou du corail par exemple. Elle pourra aussi vous reprocher, non pas ce que vous avez dit, mais la façon dont vous l’avez dit.
C’est pour cela que les hommes ont souvent le sentiment de se retrouver face un livre codé, lorsqu’il s’agit de comprendre les femmes. Un livre qu’ils doivent déchiffrer, décortiquer, analyser et c’est très usant. Rares sont ceux qui y parviennent.

Lorsqu’une dispute éclate dans un couple, une femme peut avoir des réactions ou des paroles qui peuvent semblées totalement contradictoires aux yeux d’un homme. Elle peut très bien dire à son compagnon « je te déteste, tu n’es qu’un connard, je ne veux plus jamais te revoir !! » en claquant la portière de la voiture, mais au fond, n’espérer qu’une chose ; que son homme la poursuive, la rattrape et la retienne, se confondant en excuses, avec (cerise sur le gâteau) un beau baiser hollywoodien.

C’est de la science fiction me direz vous ! C’est incompréhensible ! S’insurge la gente masculine !
Ce qui ressemble fortement à une contradiction purement féminine, n’est autre qu’une sorte de test pour savoir si son compagnon tient vraiment à elle en la retenant, ou bien s’il s’en moque en laissant filer.

Alors comment savoir lire entre les lignes ? Oui, car la femme peut très bien dire « casse toi ! » et le penser vraiment.
Comment savoir quand elle rejette son homme pour de vrai et quand elle le rejette pour qu’il la retienne ?

En fait, tout dépend de la gravité de la situation. Bien évidemment si vous l’avez trompée avec sa meilleure amie il est fort probable que quand elle dit « je te déteste, tu n’es qu’un connard, je ne veux plus jamais te revoir !! » elle le pense vraiment et il serait sans doute mal venu d’insister. De même si vous avez été violant avec elle, dans ce type de cas, faite preuve de clairvoyance, s’il vous plait, et ne vous sentez SURTOUT pas obligé de la retenir.

Maintenant s’il s’agit d’un autre type de dispute plus banale, tel que « je t’ai vu reluquer le cul de Martine pendant toute la soirée ! » ou bien « tu n’arrêtes pas de me foutre des plans ! » ou encore « je fais TOUT pour toi et toi tu t’en fout », tout ce dont Madame à besoin en définitive, c’est d’une preuve d’amour et d’être rassurée. Elle a juste besoin de savoir si son « investissement » dans le couple n’est pas vain.

Alors elle va tenter ce qu’on appelle l’effet boomerang. Elle envoie balader son homme pour qu’il revienne de plus belle et espère ainsi, qu’il se rendra compte que rien n'est acquis et qu’il redoublera d’efforts pour que cela ne se reproduise plus. Le but étant de provoquer un électrochoc chez son compagnon pour qu’il réagisse.

J’ai tenté plusieurs fois l’effet boomerang avec mon ex Cher et Tendre. Une me revient particulièrement en tête ; ça faisait déjà quelques mois que nous étions ensemble et je l’avais invité à venir nous rejoindre, moi et quelques amis, dans un bar. Arrivé avec 1h30 de retard il m’indique ne pouvoir rester seulement quelques minutes, car une autre folle soirée l’attend ailleurs et, bien sûr, je ne suis pas conviée. Déçue et humiliée, je le traite de con, fait volte face et me précipite dans les escaliers. J’étais tellement persuadée qu’il me retiendrait que je me préparais psychologiquement à sentir sa main attraper mon bras. Ce n’est qu’en bas de l’escalier que j’ai réalisé. Il était parti sans aucune hésitation !

Le risque, en faisant cela, est que le boomerang ne revienne pas. Ça arrive très souvent, soit à cause d’une mauvaise compréhension ; l’homme a suivi à la lettre ce qu’on lui demandait de faire sans voir la subtilité. Soit il n’est pas dupe, il a remarqué le subterfuge mais est trop fier pour se laisser avoir. « Elle m’a dit de partir, je suis parti ! Elle n’est pas contente ? Elle ne peut s’en prendre qu’à elle même ! » (C’est plutôt marrant de voir que là, d’un seul coup, il fait exactement ce qu’on lui dit de faire, alors que quand on lui a répété 150 fois de ramasser ses chaussettes ou bien d’arrêter de flirter avec la voisine, il faisait mine de ne rien entendre.)
Troisième option : il a compris le subterfuge, il sait qu’il doit vous retenir mais il ne le fera que le lendemain car, là, tout de suite, il a un truc de plus important à faire. (sous entendu une autre soirée ou vous n’êtes pas invité)


La vérité est que même si les hommes parviennent à comprendre les femmes, même s’ils parviennent à lire entre les lignes, ils continueront de faire comme ça les arrange. S’ils ne reviennent pas, comme on l’espérait, secrètement, au moment on leur claquait la porte au nez, c’est que, quelque part, ils trouvent leur compte dans la situation. Ils continueront, donc, à n’en faire qu’à leur tête et les femmes continueront à faire avec, car c’est comme ça qu’on les aime.

Après tout, que ferions-nous d’un homme parfait ? D’un homme sans défaut ? D’un homme qui comprend tout de nous et qui fait tout ce qu’on lui demande de faire ? Sur qui user de nos charmes, de nos subterfuges et de nos petites manipulations si ce n’est sur les hommes?


Peut être vaut-il mieux qu’ils ne parviennent jamais à décoder le livre.



A lire aussi:
Changer par amour est-ce possible?


Aucun commentaire